CHAMPIONNAT DE FRANCE HANDIKART – LE MANS – 20 & 21/07

image_pdfimage_print

Deuxième titre pour Léger malgré une concurrence plus affirmée

Sur le plan sportif, le fait marquant du Championnat de France Handikart 2019 a incontestablement été l’intensité des différents affrontements à tous les niveaux de la compétition sur le circuit du Mans. Mise en valeur dans le cadre du Championnat d’Europe FIA Karting, l’épreuve fédérale unique en son genre a suscité un large intérêt jusqu’au couronnement, pour la seconde fois consécutive, de Maxime Léger.

La FFSA est la seule ASN à organiser depuis huit ans une compétition réservée aux pilotes handicapés. Cette année, le Championnat de France Handikart était de nouveau organisé en même temps qu’une grande épreuve internationale, la dernière épreuve du Championnat d’Europe FIA Karting – OK & OK-Junior, du 19 au 21 juillet sur le circuit Le Mans International Karting. 17 pilotes étaient engagés dans les deux catégories H2 et H4, en fonction de leur degré de handicap, avec la présence de deux pilotes étrangers, l’Algérien Omar Megari (Sodi/IAME) et le Hongrois Zoltàn Bessenyey (Mad Croc/Rotax), Champion d’Europe de Rallye 2013 et 2014 en deux roues motrices.

Le Championnat de France Handikart 2019 s’est déroulé au Mans sous une météo clémente et plutôt chaude en présence de Philippe Streiff, ancien pilote de Formule 1, paralysé à la suite d’un grave accident en entraînement, puis organisateur de la fameuse compétition de karting de Paris Bercy.

Lavaux en pole position
Vendredi soir, Morgan Lavaux (Sodi/Rotax) créait la surprise en réalisant le meilleur temps des essais chronométrés – 56’’453 – devant le favori Maxime Léger (Sodi/Rotax), alors qu’Alain Nicolle (CRG/Rotax) réussissait l’exploit à plus de 60 ans de prendre la 3e place. Un exploit de la part d’ un pilote par ailleurs très impliqué dans le développement de la discipline au niveau national. Vianney Chan Tsin (Kosmic/Rotax) était le plus rapide des pilotes H4 avec un temps de 59’’224.

Léger revient dans les manches
Dès la première manche qualificative, Léger retrouvait sa performance habituelle après avoir peaufiné la mise au point de sa machine. Il signait trois victoires et reprenait la tête des opérations face à Laurent Flamand (Exprit/Rotax) et Marc Borgetto (CRG/IAME) tandis que Megari pointait 4e devant le poleman Lavaux. En H4, Fabrice Dubois (Sodi/Rotax) revenait à la 2e place derrière  Chan Tsin. On regrettait le forfait de Nicolle consécutif à une blessure.

Léger confirme dans les phases finales
Flamant se montrait très incisif derrière Léger lors de la préfinale en terminant à moins de trois dixièmes du vainqueur. Plus loin, la bagarre faisait rage entre Megari, Christophe Giraud (Sodi/Rotax) et Borgetto qui franchissaient la ligne d’arrivée groupés en à peine plus de trois dixièmes, Lavaux ayant été distancé.

Lavaux prenait la tête de la finale après un incroyable départ depuis la 6e position. Mais Léger récupérait rapidement la 1re place  tandis que Borgetto remplaçait Megari en 3e position. Léger s’échappait irrémédiablement vers la victoire tandis que Lavaux et Borgetto s’affrontaient pour la 2e place jusqu’à ce que ce dernier en parte en tête-à-queue à la mi-course. Flamant revenait ensuite contester la 2e place de Lavaux. Maxime Léger remportait son 2e titre Handikart en terminant leader de la finale avec une avance  de 6,5’’. Morgan Lavaux obtenait finalement la 2e place 5 dixièmes devant Laurent Flamant, Omar Megari et Christophe Giraud complétaient le top 5.

Vianney Chan Tsin remportait une nouvelle fois le classement H4 et le Prix Philippe Streiff devant Fabrice Dubois et Zoltàn Bessenyey.

Info Pôle Presse FFSA / Photo KSP