Championnat du Sud 2020 à Muret – Communiqué JM Delorme

image_pdfimage_print

Au départ de la course le numéro 43 percute le numéro 44 Léon Delorme, ce dernier se déporte légèrement sur la droite pour essayer de l’éviter mais il lui est impossible de faire mieux, le choc est inévitable.

Après la course, les commissaires sanctionnent le 44 pour non maîtrise de son kart ! Pourtant le 44 reste sur la piste, réalise le meilleur tour de la finale et finit second pour sa première course juste derrière le premier! Malgré tout ce désordre sur la piste, où plusieurs pilotes sont impactés, le 44 garde bien le contrôle de son kart contrairement à ce qu’on lui reproche. Tout cela est bien visible sur la vidéo.

La première chose qu’un pilote doit maîtriser est le gabarit de son véhicule, le 43 ne l’a pas fait. Il est responsable de cette collision, et compte tenu de son expérience et du haut de ses 76 ans cela n’aurait pas dû se produire…

Les conséquences de cet accident auraient pu être bien plus graves !

Léon Delorme finit bien second de cette course dans un style remarquable avec le record du tour en course. Nous ne sommes pas des bénévoles ! Notre investissement financier engagé pour cette saison est important. Une course de kart doit se dérouler d’une manière sportive et un incident de ce genre doit être traité avec plus de discernement et d’écoute. Mon fils a exprimé tout cela mais il n’a pas été entendu…

En tant que conducteur professionnel depuis plus de 40 ans sur la route et toujours en activité, pilote de kart champion de ligue des Pyrénées et champion de France en 1983 vainqueur du chalenge Yamaha et finaliste du volant Avia formule 3, je me permets d’apporter mon analyse et ne reconnais toujours pas cette décision. L’erreur est humaine ! la scène s’est déroulée très vite, mais la succession d’images démontre bien les faits et conforte mon analyse et celle de plusieurs spectateurs…

J’espère qu’à l’avenir, si le coronavirus nous le permet, les choses seront plus justes et que je n’aurai plus à me justifier pour défendre mon fils car il ne mérite pas une telle sanction. Malgré mon mécontentement, je tiens à garder de bonnes relations avec les encadrants de la ligue ainsi qu’avec tous les pilotes.

Sportivement.

Jean-Maurice Delorme.

Communiqué et vidéo Jean-Maurice Delorme