IAME INTERNATIONAL FINAL 2018 – LE MANS – Performances françaises en international au Mans

image_pdfimage_print

Grand rendez-vous des pilotes X30 du monde entier, la IAME International Final rassemblait au Mans les 465 meilleurs issus de plus de 55 pays, pendant près d’une semaine de compétition acharnée. Huit jeunes Français de la catégorie Minime se lançaient au niveau international à cette occasion avec les encouragements de la FFSA.

 

Après le véritable marathon des manches qualificatives dans lequel performances, incidents et pénalités ont modelé la hiérarchie, les phases finales de la IAME International Final 2018 ont encore fait monter la pression d’un cran. Si les batailles ont été superbes, elles ont été également très rudes et de nombreux pilotes ont laissé leurs illusions au bord de la piste.  
 
Les huit jeunes Français engagés en X30 Mini disputaient leur première épreuve internationale au sein d’un plateau de 70 participants, sélectionnés parmi les meilleurs de plus de 20 pays du monde entier. Formés en France en Minime, ils ont découvert avec plus ou moins de réussite la compétition internationale. Six d’entre eux ont réussi à franchir le cap très difficile de la qualification pour les phases finales, ce qui est déjà une belle satisfaction.
 
Le Champion de France Minime Maxens Verbrugge (Parolin) a longtemps porté les espoirs tricolores. Auteur du 3e meilleur temps des chronos, il a évolué en haut du classement des manches qualificatives avant de terminer au 8e rang de la préfinale alors que les affrontements devenaient de plus en plus intenses. La finale ne lui permettait malheureusement pas de montrer son véritable potentiel puisqu’il était éliminé lors d’un accrochage dès le 1er tour.
 
C’est Arthur Raphanel (Energy) qui réalisait la meilleure performance française en terminant 12e, un véritable exploit en étant parti 49e des chronos. Malheureux en préfinale, Augustin Bernier remontait brillamment au 13e rang de la finale avec un gain de 13 places. Très régulier, Guillaume Bouzar (Parolin) achevait son parcours en 18e position devant Hugo Martinello (Parolin) remonté de 9 places. 36e à l’issue des manches, Clément Outran (Energy) trouvait sa place parmi les 34 finalistes grâce à sa victoire dans la finale B. Il regagnait encore 10 positions pour se classer 20e en finale.
 
C’est dans la catégorie X30 Master que la France a connu le maximum de réussite. Huit Français terminaient en effet dans le top 10, en monopolisant les 5 premières positions. Morgan Riche (FA Kart) emportait une magnifique victoire devant Gérard Cavalloni (CRG) et Wilfrid Lecarpentier (Kosmic), Alexandre Leotta (KR) se classait 4e et Johan Renaux (CRG) 5e. Leader incontesté jusqu’en préfinale, François Peurière (Tony Kart) chutait 21e dans la dernière course.
 
En X30 Senior, Charles Tesnière était pointé parmi les favoris grâce à sa 2e position à l’issue des manches ainsi que sa 2e place en préfinale. Un accrochage entre plusieurs pilotes le reléguait au 11e rang dès le début de la finale et décrochait son spoiler. Brillamment remonté 3e sur la ligne d’arrivée, il était classé 7e. Etienne Chéli (Tony Kart) réalisait une superbe progression de 21 places pour terminer 9e en finale.

 

Info Pôle Presse FFSA / Photo KSP