ANNEVILLE – 01 & 02 AOUT 2020 – Vayron domine la première journée en Normandie

image_pdfimage_print

La chaleur s’est maintenue pendant tout le week-end en Normandie. Les 24 pilotes du Championnat de France Junior ont cependant eu l’occasion de progresser sur la gestion de course grâce à la formation dispensée à chaud sur le terrain par la FFSA Academy et ses coachs. Des pilotes sont sortis du lot dès le début de la compétition, mais d’autres ont également montré leur potentiel. Vainqueur en préfinale et finale, Vayron était indiscutablement le pilote du jour.

La première épreuve du Championnat de France Junior qui vient d’avoir lieu sur le circuit d’Anneville-Ambourville marquait la reprise des compétitions fédérales après les longs mois d’interruption causés par la pandémie. Bien entendu toutes les mesures sanitaires ont été respectées tant au sein de la structure de la FFSA Academy que de la part des organisateurs de l’ASK 76. Impatients de bien faire au moment de reprendre la piste, les académiciens ont pêché par excès d’enthousiasme lors des chronos et des manches. Les briefings et l’intervention des coachs ont rapidement réussi à les faire revenir à la raison et les courses du dimanche se sont bien mieux déroulées.

La tradition chère à la FFSA Academy a été encore une fois bien respectée : les ensembles Exprit/Vortex/Vega se sont révélés extrêmement proches c de performance. De plus, plusieurs échanges aléatoires de moteurs ont complété les efforts d’équité de la formule fédérale de détection et de formation.

Préfinale : Vayron se replace

Elliott Vayron revenait en tête dès le premier freinage en attaquant Alessandro Giusti avec autorité. Gaspard Simon pointait 3e devant Peugeot. Celui-ci revenait 3e dans les roues de Giusti qu’il se gardait bien d’attaquer pour profiter d’une meilleure situation en vue du départ de la finale. William Nicouleau revenait fort sur le trio de tête en fin de course. Vayron s’imposait avec le meilleur tour en course une seconde devant Giusti, Peugeot 4e, Nicouleau 4e et Simon 5e.

La pression monte en finale, mais Vayron maintient son leadership

Si le départ de la finale s’est déroulé sans problèmes, les esprits se sont échauffés sous certains casques. Derrière Vayron, le groupe de chasse de huit pilotes est longtemps resté compact. Gisuti sortait de la piste et la procédure ‘slow’ était engagée. Vayron reprenait ses distances à la relance, tandis que Peugeot et Simon s’affrontaient. Peugeot terminait 2e sur la ligne, mais il était pénalisé de 10’’ pour une mauvaise manœuvre. Nicouleau bien remonté prenait donc la 2e place, Simon finissait 3e, Yoan Gay-Bardiaux se classait 4e et Loris Cléricy 5e.

« Dans un contexte particulier, le week-end fut parfois compliqué sur la piste. Il a fait très chaud, la tâche de notre équipe technique n’a pas été facile, pas plus que celle des pilotes. Ceux-ci reprenaient la piste après une longue interruption et certains manquaient sans doute de roulage pour exploiter au mieux leurs capacités. Je suis ravi d’avoir vu de belles prestations de la part de pilotes moins expérimentés. Nous avons hâte d’assister à la confirmation de ces bonnes dispositions lors des prochaines épreuves. Autre motif de satisfaction sur le plan technique, les karts mis à la disposition de nos jeunes pilotes ont affiché des performances extrêmement proches. On a par exemple noté des écarts de quelques millièmes seulement entre les meilleurs aujourd’hui avec des moteurs tirés au sort dans le fond du classement des essais qualificatifs. »

Christophe Lollier, Directeur Technique National

Résumé du week-end

Chronos: 1- Vayron 2- Giusti 3- Barthélémy
1re manche : 1- Giusti 2- Vayron 3- Peugeot
2e manche : 1- Giusti 2- Peugeot 3- Simon
Intermédiaire: 1- Giusti 2- Peugeot 3- Vayron
Préfinale: 1- Vayron 2- Giusti 3- Peugeot
Finale: 1- Vayron 2- Nicouleau 3- Simon

Calendrier du Championnat de France Junior

31 juillet – 2 août : Anneville-Ambourville (76)
28-30 août : Salbris (41)
9-11 octobre : Laval (53)
23-25 octobre : Aunay-les-Bois (61)
20-22 novembre : Lyon (69)

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo KSP