CHAMPIONNAT DE FRANCE LONG CIRCUIT 1/3 – HAUTE SAINTONGE – Choisnet, Sanchez et Vallée victorieux après de beaux affrontements

image_pdfimage_print

Le premier acte du Championnat de France Long Circuit a consacré deux nouveaux vainqueurs sur trois en Haute Saintonge au terme de belles batailles et laisse augurer d’une suite très ouverte.

Une fois réunies en un même peloton, les trois catégories du Championnat de France Long Circuit, KZ2, KZ2 Master et KZ2 Gentleman, ont offert un affrontement sportif de qualité s’affranchissant souvent des différences d’âge. Entre expérience des uns et progrès des autres, les protagonistes ont affiché un fort niveau de compétitivité. Pourtant les conditions n’ont pas été idéales, avec un déluge le samedi nécessitant le report d’une manche et un vent perturbant qui sont venus épicer le déroulement de ce premier round.

Lors de la préfinale, Nicolas Picot (Tony Kart/TM) s’installait en meneur dès le départ, suivi par Grégory Guilvert (Birel ART/TM), Matt Preuvost (Sodi/TM), Grégory Leder (Sodi/TM), Jérôme Lardenais (Tony Kart/TM). Il manquait juste Yannick Savard (Alpha/Modena) à cause d’un serrage. Très vite, un quatuor allait prendre le commandement pour ne plus le lâcher : Picot, Yoann Sanchez (Sodi/TM), Guilvert et G. Leder. En s’alliant, ils parvenaient à s’assurer une marge légère, mais suffisante sur Hugo Choisnet (Birel/TM), Lardenais et Preuvost qui s’étaient extirpés du peloton. Curieusement au lieu de creuser l’écart le quatuor se faisait rejoindre par Lardenais et Choisnet. Sanchez prenait le relais de Picot en tête. Le pilote CPB Sport se dévoilait trop tôt, car Picot le débordait à l’aspiration juste avant le drapeau à damier. Leder, Guilvert, Choisnet et Lardenais finissaient ensemble. Thomas Bailly (Sodi/TM) gagnait le sprint du peloton bien plus loin.

En KZ2, Picot et Choisnet s’imposaient devant Preuvost. En KZ2 Master, le podium virtuel était clair avec le trio Sanchez-Leder-Guilvert en pointe. En KZ2 Gentleman, Stéphane Vallée (Sodi/TM) restait aux avant-postes face à Emmanuel Galichon (Birel ART/TM) et Benoit Portmann (Birel ART/TM).

Tout le plateau restait compact au moins durant les deux premières rondes de la finale, puis sept pilotes parvinrent à se détacher. Jusqu’à mi-course, l’incertitude demeurait intacte parmi ce groupe leader composé de Picot – à nouveau le plus souvent dans le rôle du meneur – Sanchez, Choisnet, Preuvost, G. Leder, Guilvert et Lardenais. A la mi-course, la décision se décantait. Les trois premiers nommés parvenaient à lâcher quelque peu leurs compagnons à l’exception de Lardenais qui perdait du terrain (châssis). Plus loin Savard, auteur d‘un excellent départ, était remonté et avec Bailly ils essayaient de rejoindre Lardenais qui allait se reprendre. Le trio de tête jouait la victoire et le plus malin a été Choisnet qui a surpris par son aisance. Guilvert et Leder ayant lâché prise devaient s’allier, mais pour l’honneur tandis que les écarts se creusaient derrière eux. Lardenais terminait placé devant Preuvost et Savard bien revenu.

Choisnet signait donc sa première victoire en KZ2 Long Circuit et se plaçait en concurrent sérieux de Picot pour le titre. En KZ2 Master, Sanchez a été indéniablement le plus véloce et cumule les points, mais Guilvert et G. Leder sont les autres bénéficiaires du week-end. En KZ2 Gentleman, Vallée endosse le maillot jaune devant Emmanuel Galichon.

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo KSP