Nogaro en Superkart : Un record et quasiment «ter repetita»

image_pdfimage_print

La troisième épreuve du Championnat de France de Superkart s’est déroulée sur le Circuit de Nogaro les 8 & 9 septembre sous la chaleur et la convivialité du Gers.
Le bilan aurait pu se résumer à une répétition de podiums avec le duo de Germaniques Peter Elkmann et Andréas Jost accompagnés d’Alexandre Sébastia mais voilà une petite dose d’aléas a empêcher la répétition d’un triplé.

 

En qualifications, Peter Elkmann (Anderson/VM) lors de la première séance partait de suite à l’attaque d’un chrono, histoire de se rassurer puisqu’il s’agissait de sa première sortie après sa casse moteur exceptionnelle subie lors du Championnat d’Europe à Assen. En à peine quelques tours, il réalise un nouveau record du circuit en Superkart en 1’23’’632’’. Evidemment la pôle était acquise. Andréas Jost (Anderson/VM) se place en première ligne, Alexandre Sébastia (Anderson/DEA) et le Colombien Jaime Zuleta (MSkart/VM) en seconde ligne. La seconde séance s’avérait plus lente sauf pour Johan Lamalle (MSkart/VM).
 
La première course est celle qui va perturber la hiérarchie prévisible. Jost essaye de suivre Elkmann le plus longtemps possible mais inexorablement le favori prend quelque peu ses distances. Dès le début, Léo Kurstjens (MSkart/VM) et Sébastia s’accrochent, le Français voulant s’infiltrer alors que le Néerlandais glissait vers l’extérieur, c’était trop risqué. Le Français restait sur le carreau. Bon départ de Zuleta qui devait cependant vite renoncer (casse moteur). Johan Lamalle en bonne forme prenait l’ascendant parmi les poursuiteurs. Le podium lui était destiné mais dans le dernier tour, il se ratait, stoppant son élan, en revenant sur un attardé. Le temps de remonter ses rapports, Kurstjens fondait sur lui pour le déborder in extremis.
 
En course deux, Jost se fait heurter par Kurstjens en sortie de Caupenne, ent heureusement rien de rédhibitoire pour les deux protagonistes mais Jost voyait Elkmann prendre le large. Il réalisera le meilleur tour en course mais sans pouvoir vraiment combler son léger retard sur le leader. Sébastia a manqué de puissance tout le week-end mais néanmoins il s’extirpe du peloton et s’échappe seul en intermédiaire entre le duo leader et les rescapés. Il récolte la troisième marche du podium qui l’attendait tandis que Lamalle est à nouveau 4è après de belles passes d’armes avec les deux Néerlandais Kurstjens ultérieurement pénalisé et Mark Verhaar (MSkart/VM).
 
Dès les feux verts de la troisième course allumés, Jost parvient cette fois à se blottir derrière Elkmann. Il cède quelques mètres puis en récupère une partie, il ne parvient toutefois jamais à contester son compatriote. Sébastia partant milieu de grille, se méfie et reste prudent. Il croyait surtout avoir résolu le problème lié au manque de poumon de son moteur mais il s’aperçoit que c’était une fausse piste. Assez loin du duo de tête, c’est la course la plus animée du week-end. Zuleta déchainé pique d’un coup deux adversaires au freinage de la ligne droite mais ses adversaires répliquent. Sébastia réalise un magnifique dépassement à l’extérieur. Dès qu’il s’empare de la 3è place, il laisse ses concurrents en découdre. Toujours très proches Kurstjens, Zuleta et Lamalle, se chamaillent, le Français semble enfin prendre l’avantage mais au dernier tour il perd un peu de concentration avec des pneus à la mauvaise pression, il se sort. C’est Zuleta qui finit quatre.
 
Course 1 : Peter Elkmann, 2.A.Jost, 3.L.Kurstjens, 4.J.Lamalle, 5.M.Verhaar, etc.
Course 2 : Peter Elkmann, 2.A.Jost, 3.A.Sebastia, 4.J.Lamalle, 5.M.Verhaar, etc.
Course 3 : Peter Elkmann, 2.A.Jost, 3.A.Sebastia, 4.J.Zuleta, 5.L.Kurstjens, etc.
Classement général provisoire : 1. Peter Elkmann 155 points, 2.A.Jost 137 pts, 3.A.Sebastia 89 pts, 4.M.Verhaar 63 pts, 5.L.Kurstjens 61 pts, 6.Y.de Brabander, J.Zuleta et J.Lamalle 50 pts, etc.
 
Info Pôle Presse FFSA