CHAMPIONNAT & COUPES DE FRANCE – AIGUES-VIVES – 10-12/05/19

image_pdfimage_print

Rebondissements en série à Aigues-Vives

En Ariège, la Coupe de France Sénior, Master et Gentleman a connu plusieurs coups de théâtre avant de livrer le nom des vainqueurs 2019. Louan Fernandez s’est imposé au finish en Sénior, Thomas Ricci a dominé les phases finales Master, et le classement Gentleman reste suspendu après la victoire sur le terrain de Frédéric Ostier. Esteban Masson dominait la 3e manche du Championnat de France Junior, tandis que Mathis Parlant se mettait en évidence

Humide samedi matin, le temps s’est progressivement amélioré sur le Circuit International Karting d’Aigues-Vives pour s’achever par des finales sous un franc soleil. Le tracé ariégeois cher au regretté Jean-Claude Sanchez a provoqué de belles bagarres à tous les échelons de la compétition avant de livrer son verdict. Les deux vainqueurs confirmés, Louan Fernandez en Sénior et Thomas Ricci en Master, comme le pilote qui a franchi en tête la ligne d’arrivée de la finale Gentleman, Frédéric Ostier, ont bien mérité les honneurs de leurs podiums respectifs.

Sénior : Fernandez prend l’avantage en finale

C’est d’abord Loïc Réguillon (Top Kart) qui se mettait en évidence lors des essais chronométrés Sénior sur une piste mouillée samedi face à Yohan Soguel (Oberon) et Milane Petelet (Sodi). Nicolas Picot (Tony Kart) reprenait la situation en main au cours des manches qualificatives en signant trois belles victoires devant Réguillon et Petelet. Le sort de la Coupe de France Sénior prenait un tournant décisif en préfinale avec la tentative manquée de dépassement de Petelet sur Picot dans le dernier tour. Réguillon s’imposait face à Yann Bouvier (FA Kart) et Louan Fernandez (Exprit) tandis que Picot se retrouvait 8e et que Petelet était disqualifié. Fernandez se portait rapidement en tête de la finale en dépassant Boouvier, alors que Picot revenait tout de suite en 3e position. Pilote le plus rapide en course, Fernandez remportait la Coupe de France Sénior avec une bonne avance sur Bouvier, Picot suivant sur la 3e marche du podium, puis le jeune Enzo Joulié (KR) et Romain Bonetto (Tony Kart) dans le top 5.

Ricci impressionnant en Master

L’expérimenté Julien Poncelet (Top Kart) signait la pole position des essais chronométrés, mais Thomas Ricci (KR) contestait sa suprématie dans les manches qualificatives. Le duel entre les deux hommes atteignait son sommet en préfinale pusiq’ils ne se quitaiient jamais de plus de 3 dixièmes de seconde pendant toute la course. Ricci gagnait la partie et confirmait lors d’une finale superbe dans laquelle il parvenait à se construire une avance supérieure à 7’’ pour remporter la Coupe de France. Poncelet devait d’abord reconquérir la 2e position prise au départ par Sami Nerguti (Tony Kart) avant de songer à poursuivre le leader. Il ne pouvait finalement jamais combler son retard et devait se contenter de la 2e place. Nerguti affrontait Eric Chapon (Compkart) bien remonté au classement pour finir par reprendre la 3e position alors que son adversaire chutait en 9e position. C’est Vincent Arnould (Exprit) qui prenait la 4e place, suivi par Thibault Rinaudo (Tony Kart).

Ostier, premier Gentlemen sous le damier

La hiérarchie de la Coupe de France Gentleman a été longue à se stabiliser. Willy Runget (Tony Kart) signait la pole position, puis Jean-Charles Saliba (Exprit) prenait les commandes des manches avant que Frédéric Ostier (Kosmic) ne prenne définitivement l’avantage dimanche. Vainqueur de la préfinale  face à Jérôme Roca (Kosmic), Ostier prenait le large en finale alors que Saliba se mesurait à Pierre Allemand (Tony Kart) et que Runget venait se mêler à la bataille. Celui-ci te,ntait une attaque sur Saliba à l’amorce du dernier tour et les deux pilotes terminaient dans le bac à gravier. Allemand récupérait la 2e position sur la ligne d’arrivée, suivi par Yannick Le Moing (Kosmic) bien remonté en 3e place devant Franck Darbonville (Exprit) et Thierry Abiven (Alpha). Allemand était ensuite déclaré techniquement non conforme et faisait appel de la décision, ce qui entrainait la suspension du classement.

Junior Karting : Masson confirme et Parlant s’illustre

Esteban Masson a fait la différence en dominant l’ensemble du meeting FFSA Academy tandis que Mathis Parlant se hissait pour la première fois en deuxième position de la préfinale comme de la finale. Après ses essais chronométrés manqués, Macéo Capietto effectuait un solide retour sur la troisième marche du podium devant Gaspard Simon et Louis Pelet.

Classement provisoire après Aigues-Vives
1- Esteban Masson – 150 points
2- Macéo Capietto – 116 points
3- Gaspard Simon – 101 points
4- Louis Pelet – 82 points
5- Arthur Rogeon – 78 points

Info Pôle Presse FFSA / Photo KSP