ROTAX MAX CHALLENGE INTERNATIONAL TROPHY – LE MANS

image_pdfimage_print

Double victoire et performances françaises de haut niveau

La France était bien représentée lors de la première édition du Rotax Max Challenge International Trophy, une nouvelle grande compétition monomarque d’envergure mondiale disputée au Mans du 20 au 24 août 2019. Invité grâce à sa 3e place au Championnat de France Cadet, Arthur Poulain a réussi à s’imposer en Rotax Mini, tandis que Romain Mangé dominait la catégorie DD2 Master. Cinq autres Français sont montés sur les podiums et bien d’autres ont réalisé des performances de premier plan.

Cette nouvelle grande épreuve internationale badgée Rotax a conquis tous ses participants par la qualité de son organisation et l’ambiance générale très conviviale qui a régné durant les cinq jours de la compétition. Le Rotax Max Challenge International Trophy réunissait au Mans près de 300 pilotes venus de 44 pays différents, dont les meilleurs spécialistes du monde entier sous un temps beau et chaud. Avec les pneumatiques Mojo, les performances étaient élevées et les courses ont été très disputées tout au long du meeting, provoquant quelques incidents en piste, généralement sans gravité, et de nombreuses pénalités pour tenter de calmer l’ardeur excessive de certains candidats.

En présence des plus grandes équipes françaises et étrangères, les prétendants se sont affrontés au volant de leur propre matériel, excepté en Micro et Mini, catégories dans lesquelles les moteurs étaient fournis par l’organisation contre une participation de moins de 200 € et attribués au hasard. Outre la quête de la victoire, une dotation exceptionnelle a suscité l’intérêt de tous les participants, notamment à l’occasion de deux tirages au sort richement dotés.

Des jeunes Tricolores très prometteurs – Victoire de Poulain en Mini

La filière française destinée aux jeunes a démontré sa valeur dans la catégorie Rotax Mini, très proche du Cadet. Valentin Hervas (Birel ART) réalisait la pole position, Augustin Bernier (KR) reprenait les commandes dans les manches devant Jolan Raccamier (Birel ART). La préfinale confirmait cette hiérarchie avec Poulain 3e et Hervas 4e. Raccamier et Bernier s’affrontaient avec détermination en finale avant de franchir la ligne d’arrivée dans cet ordre. Ils étaient cependant disqualifiés un peu plus tard, Raccamier pour une manœuvre discutable et Bernier à cause d’une non-conformité technique. Arthur Poulain était alors déclaré vainqueur et Valentin Hervas montait sur la 3e marche du podium. Andy Ratel (Top Kart), le vainqueur de la Coupe de France, terminait 6e, Kimi Durosne (Top Kart), 2e de la Coupe de France prenait la 12e place devant Paul Alberto (Birel ART) qui regagnait 17 places. Alexandre Monnot (Top Kart), 3e de la Coupe de France, remontait en 17e position après son abandon en préfinale.

Arthur Dorison (KR), Champion de France Minime, et Clément Outran (Energy), vainqueur de la Coupe de France, s’alignaient en Rotax Micro et terminaient respectivement 18e et 25e sur des machines quelque peu différentes de leurs karts Minime habituels.

Podium Junior pour Leneutre

Dans le plateau de 84 Rotax Junior, le Champion de France Junior Esteban Masson (Kosmic) réalisait d’excellentes manches qualificatives, mais perdait pied en préfinale à la suite d’une lourde sanction pour spoiler décroché. Revenu dans le top 10 final, il était à nouveau pénalisé. Joran Leneutre (Redspeed) faisait preuve d’une belle combativité dans les manches et persévérait pour rentrer dans le top 10 de la préfinale. Il continuait à remonter en finale et atteignait la 3e marche du podium, tandis que Téo Blin (Tony Kart) terminait dans le top 10 avec une belle régularité.

Gazeau près du succès en Senior

Parmi les 91 participants en Rotax Senior, César Gazeau (FA Kart), vice-Champion de France Nationale en 2018, a été l’un des plus performants. Poleman des chronos puis leader invaincu dans les manches, il devait affronter une rude opposition dans les phases finales et terminait au 2e rang. Parti depuis la 31e place au chrono, Charles Tesnière (Kosmic) effectuait une superbe remontée malgré quelques contretemps et achevait son beau parcours dans le top 5. Très rapide, Valentin Gil (Tony Kart) s’adjugeait la 2e position en préfinale avant de terminer 8e d’une finale dont il avait longtemps occupé la 3e place. Auteur du 5e chrono, Dylan Léger (OTK), vainqueur de la Coupe de France Nationale, réalisait de belles manches, mais chutait lors d’un incident au 2e tour de la finale et recevait une pénalité de 10’’.

Besancenez se console avec un top 5 en DD2

Vice-Champion d’Europe KZ2, Paolo Besancenez (Sodi) se positionnait en embuscade au 2e rang de la catégorie DD2 avant de passer à l’attaque pour remporter la préfinale. Auteur du meilleur tour de la finale, il franchissait la ligne d’arrivée en 2e position avant d’être rétrogradé 5e à cause d’un spoiler décroché.

Mangé, vainqueur en DD2 Master, Champion sur le podium

Après son 5e temps au chrono, Romain Mangé (Tony Kart) a repris les commandes de la catégorie des 30 ans et plus à l’issue des manches avant de confirmer en préfinale et de s’imposer magistralement en finale. Rudy Champion (Sodi) remontait après des manches difficiles et atteignait finalement la 3e marche du podium.

Info Pôle Presse FFSA / Photo KSP