La Formule 20.000 à Laval, toute une époque !

image_pdfimage_print

La Formule 20.000, le karting historique en mode compétition, a traversé la France d’Est en Ouest pour poursuivre sa jeune aventure à Laval sur le circuit des championnats du Monde 1988 et 93. Parmi les sujets de conversation, la participation du double vice-champion du Monde Français Anthony Abbasse, annoncée cinq jours plus tôt, figurait en bonne place. Le pilote officiel Sodi Racing Team a ainsi pu découvrir les sensations vécues par un de ses fameux prédécesseurs. Le Sodikart que lui a prêté Nicolas Breteaud était en effet le célèbre modèle Futura, semblable à celui que David Terrien a mené au titre suprême en Formula A à Laval il y a 26 ans. Riche en péripéties, cette Coupe des As Formule 20.000 est revenue à Julien Degoutte, un quart de siècle après son podium à Suzuka !

Avec 13 engagés, la grille n’était pas complète mais on y trouvait l’essentiel : une bonne dose de passion, du très beau matériel, quelques pilotes appartenant à la légende du karting français… et même un espoir de grand talent. En effet, le benjamin du peloton Florent Richard, qui possède un solide palmarès en KFS, dont une 2ème place l’an passé en coupe de France, a terminé 2ème. Sa combinaison rappelait furieusement celle de Nicola Gianniberti, champion du Monde Formule Super A 1993 à Laval. « Flo Flo » a obtenu ce résultat avec des pneumatiques qu’il avait déjà usés à Mirecourt voici un mois !

A ce sujet, il faut souligner les efforts des organisateurs de l’ASK Laval pour instaurer un marquage des pneumatiques. Au lieu d’un seul commissaire technique, comme le prévoit le règlement pour une course-club, trois personnes ont officié pour procéder aux contrôles.

5ème au Mondial 1985 et vice-champion d’Europe 1987 en Formule K, Jacques Saint-Guirons a complété un podium qui ne manquait décidément pas d’allure. La classe 155 kg fut indécise pour les places d’honneur mais pas pour la victoire. Un Joël Malais très déterminé a dominé son sujet malgré un serrage spectaculaire dimanche matin. Yannick Barbot, licencié à Laval, a pris la 2ème place devant Jean Hérry, le doyen de la course qui a réussi à se procurer une combinaison CRG des années 90 flambant neuve ! Décidément, les adeptes de la Formule 20.000 ne reculent devant rien pour rendre hommage à la grande époque du Karting 100 cm3.

Et Anthony Abbasse ? Le sourire qui a illuminé son visage toute la journée en disait long. Mais laissons-le raconter lui-même sa découverte de la Formule 20.000, à travers un extrait du communiqué qu’il a publié sur facebook.

« Avec le moteur qui n’arrête pas de prendre des tours, au bout de la ligne droite, ça hurle ! En freinant en travers la main sur la boite à air, je me sentais dans la peau de mes anciennes idoles, Marc Boulineau, Davide Foré, Jenson Button… Je tiens à remercier les personnes qui ont contribué à cette belle journée ! J’étais plutôt bien placé avec de bonnes performances, malheureusement une casse moteur alors que j’étais en tête de la deuxième manche, aurait pu mettre un terme à l’expérience plus tôt que prévu… mais en Historique le malheur n’existe pas… un voisin de stand qui s’appelle Thierry Jourda (pilote d’un très beau châssis Trulli NDLR) est venu me voir et m’a gracieusement prêté un de ses moteurs pour que je puisse terminer la manifestation. J’étais stupéfait d’autant que d’autres personnes du paddock voulaient aussi me prêter un moteur ! Au final j’ai terminé 4ème. Nous manquions de préparation face à des spécialistes très affutés mais je me suis bien battu et surtout, à la fin, j’ai compris certaines choses au niveau du pilotage de ces machines bien spécifiques. Je pense que la prochaine fois je serai meilleur ! La compétition, la convivialité, le respect, la passion, la sportivité et le bonheur… THIS IS KARTING !

Belle preuve d’humilité pour un champion de ce niveau et de cette classe, qui a également participé à la remise des prix et aux photos souvenir. Anthony a même confié à l’assistance son intention de fouiller les recoins de l’usine Sodikart pour dénicher un ancien châssis. Vous serez toujours le bienvenu Monsieur Abbasse ! Mais voilà que des rumeurs circulent déjà, à propos de la présence au Mans d’un autre pilote de grande notoriété dans le baquet du Sodikart Futura 1993 de Nicolas Breteaud…

Merci aux bénévoles et officiels qui ont répondu à l’appel du président de l’ASK Laval Didier Turpin, bravo pour l’ambiance festive et rendez-vous les 27 et 28 septembre en lever de rideau des 24 Heures Karting !

communication Formule 20.000 / Photos CP Photo