CHAMPIONNAT DE FRANCE ENDURANCE 1/3

image_pdfimage_print

L’endurance karting reprend vie à Salbris

Pour la reprise de l’Endurance à Salbris, les frères Picot se sont imposés en Elite, Camille Mcfarlane, Corentin Rousseau et Pierre Garat ont gagné en Espoir, Arthur Raphanel et Kimi Mérieux en Cadet, Elouan Bienaimé et Maël Le Marchand en Minime.

Le Championnat de France d’Endurance vient d’effectuer son entrée en scène sur le circuit de Salbris en période de rentrée des classes. Le premier bilan de cette reprise est porteur de nombreux espoirs. Certes avec la longue interruption causée par la Covid-19, la compétition karting n’est pas en train de vivre sa meilleure année. 2020 est également un millésime particulier pour l’endurance puisque les 24 Heures Karting du Mans n’ont pas eu lieu. À cause de ces deux facteurs, plusieurs équipes investies de longue date dans la discipline n’ont pas pu reprendre le chemin des circuits.

Les aspects positifs n’ont cependant pas manqué lors de ce premier meeting d’une nouvelle ère, à commencer par un plateau tout à fait honorable en fonction du contexte de 25 équipages, 14 en Elite/Espoir et 11 en Minime/Cadet. Un processus évolutif est engagé pour bâtir progressivement un cadre valorisant à cette discipline et des améliorations sont déjà à l’étude pour les prochaines épreuves, quitte à changer quelques habitudes. La FFSA remercie toutes les équipes présentes lors de ce premier rendez-vous. Une mention particulière pour l’ASK Val de Loire et sa filière Endurance qui a aligné quatre équipages à Salbris.

Bordeaux Malevaut Sport à l’honneur en Elite

Sur le plan sportif, Vivien Cussac-Picot et Nicolas Picot avec le n°17 Bordeaux Malevaut Sport (Tony Kart/Rotax) ont fait carton plein en signant la pole position Elite, puis en remportant les deux courses de 3 heures. Le n° 76 Circuit de l’Europe 2 (Sodi/Rotax) de Franck Chateauneuf et Charles Collignon n’a toutefois jamais été très loin en 2e position. Classé 3e et 4e en course, le n° 5 Team LGB (Tony Kart/Rotax) d’Arnaud Bouilland et Bruce Lorgère-Roux prenait la 3e position de l’épreuve devant le n° 8 Kartrunner (Tony Kart/Rotax) d’Alexandre Léotta et Julien Toscano et le n°24 Kartagene Wintec (Sodi/Rotax) de Lukas Papin et Gwenaël Loison.

Espoir : Wintec Kartagene devance Team Val de Loire 1

En Espoir, la performance était au rendez-vous grâce à la nouvelle échelle de poids et les meilleurs ont évolué en bonne place parmi la catégorie Elite. Le n°100 Team Val de Loire 1 (Kosmic/Rotax) de Lucas Delaunay, Eliott Couche Guillou et Kevin Chaussis a remporté la course 1, tandis que le n° 124 Wintec Kartagene (Sodi/Rotax) de Camille Mcfarlane, Corentin Rousseau et Pierre Garat s’est imposé dans les tout derniers tours de la course 2, prenant ainsi la 2e place du classement cumulé. Le n°176 Team SF Automatech (Tony Kart/Rotax) de Raphaël Narac, Tom Cavée et Edgar Pierre venait en 3e position.

Raphanel et Mérieux vainqueurs en Cadet

Les 11 équipages Minime/Cadet se sont affronté samedi lors d’une course unique de 90 minutes. La lutte a été serrée pour la victoire en Cadet entre le n°221 Birel ART France Kartcom (Birel ART/Rotax) d’Arthur Raphanel et Kimi Mérieux et le n° 276 Circuit de l’Europe 3 de Tom Langlois (Birel ART/Rotax) et Louis Humbert (Sodi/Rotax). Le 221 s’imposait finalement avec 45’’ d’avance sur le 276, tandis que Julien Freze et Thomas Dreux (CRG/Rotax) montaient sur la troisième marche du podium avec le n°237 Team Cadets Val de Loire.

Bienaimé et Le Marchand s’imposent en Minime

L’équipage n° 388 JHM (Energy/Iame) d’Elouan Bienaimé et Maël Le Marchand s’est illustré sous le chrono aussi bien qu’en course en s’imposant avec un tour d’avance devant l ‘équipe n°328 Galaxy Compétition (Energy/Iame) de Tom Martinez et Matthéo Dauvergne et l’équipage n° 302 Cochet Baziret de Louis Cochet (Sodi/Iame) et Louis Baziret (Parolin/Iame).

Peugeot gagne la finale Junior

La 2e épreuve du Championnat de France Junior avait lieu en parallèle de l’Endurance. Arthur Poulain obtenait la pole position lors des essais qualificatifs tandis que Léo Poncel et Alessandro Giusti s’imposaient dans les manches. Enzo Peugeot avait pris la tête à cette occasion, mais c’est Giusti qui remportait la préfinale, tandis que William Nicouleau prenait la 3e place. La finale se déroulait en pneus pluie sur une piste encore glissante qui séchait progressivement. Peugeot se détachait de la meute de ses poursuivants après quelques tours et gagnait la course avec une très belle maîtrise. Auteur du meilleur temps, il distançait ses rivaux de près de 15’. La bataille était sévère jusqu’au bout pour la 2e place qui revenait finalement à Giusti pendant qu’Elliott Vayron revenait en 3e position devant Gaspard Simon et Antonio Leite. Vayron occupe toujours la 1re place du classement provisoire avec 74 points, Peugeot est revenu 2e avec 71 points et Giusti 3e avec 68 points.

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo KSP