Les 20.000 tours/minute au Mans : Thomas Laurent au départ !

image_pdfimage_print

Un an après la première édition des 20.000 tours/minute qui a lancé le mouvement du Karting historique de compétition en France (période 1986/2003), la Formule 20.000 va fêter au Mans son premier anniversaire en très bonne compagnie ! Avec tous les protagonistes des 24 Heures Karting, puisque la F20000 en sera comme en 2018 le lever de rideau. Avec tous les fidèles de la série qui ont animé les épreuves précédentes à Marcillat, Mirecourt et Laval. Et enfin avec quelques nouveaux adeptes, dont Thomas Laurent. Le Vendéen qui est monté deux fois sur le podium absolu des 24 Heures du Mans est actuellement pilote Signatech Alpine LMP2 en championnat du Monde d’Endurance FIA et pilote de réserve de l’écurie Toyota en LMP1. Le 28 septembre prochain, il pilotera un Sodikart-Futura de 1993 équipé d’un moteur Rotax 100 cm3 sur la piste où il a obtenu le plus beau fleuron de son copieux palmarès en Karting !

Le Futura, créé par le célèbre constructeur Sodikart installé non loin de Nantes à Sautron, fait partie des châssis de légende de l’histoire du Karting, par son originalité et son palmarès. Il a notamment remporté l’année de sa création en 1993 un titre de champion du Monde grâce au Français David Terrien. Nicolas Breteaud est l’heureux propriétaire d’un Futura du même millésime, qu’il a accepté de prêter au double vice-champion du Monde Français Anthony Abbasse à l’occasion de la course de Formule 20.000 fin août à Laval. Le pilote officiel Sodi s’est dit ravi de l’expérience. Aussi, Nicolas s’est rapproché de Jean-Pascal Laurent, le papa de Thomas qui gère la piste Atlantic Kart System, à côté des Sables d’Olonne, où notre passionné vient souvent s’entrainer. Le vainqueur LMP2 des 24 Heures du Mans 2017 a accepté avec enthousiasme l’invitation et sera donc au départ de la deuxième édition des 20.000 tours/minute !

« J’apprécie le côté « old school » de ces karts » a déclaré Thomas Laurent. « De plus mon père Jean-Pascal s’est occupé du moteur Rotax qui équipera le Sodikart Futura de Nicolas. C’est aussi très sympa de retrouver le paddock du circuit de karting du Mans, où j’ai d’excellents souvenirs. Et quel plaisir de me retrouver avec mon père comme à la bonne époque où je courais en Minime et en Nationale, quand il me faisait la mécanique… »

La Formule 20.000 rassemble des karts 100 cm3 sans boite de vitesse et refroidis pas air, de la fin des années 80 au début des années 2000… comme ceux qui ont animé les 24 Heures du Mans Karting de la première édition en 1986 à 2002. Dans cette période de moteurs hurlant à des régimes improbables, qui ont inspiré le nom de l’événement organisé au Mans et de la catégorie, la Sarthe fut souvent à l’honneur. Le championnat du Monde 1991, remporté dans la catégorie reine par le futur vainqueur du Grand Prix de Monaco F1 Jarno Trulli, a notamment marqué les esprits.

Depuis l’annonce de l’organisation des 20.000 tours/minute en 2018, de nombreux pilotes ont restauré leur ancienne monture ou épluché les petites annonces pour retrouver le kart qui a rythmé leurs débuts sur 4 roues. Même les jeunes s’intéressent au phénomène tant ces karts sont grisants à piloter. Depuis début 2019, 51 pilotes différents ont participé à l’une ou l’autre ou l’ensemble des trois premières courses de la saison. Vainqueur au Mans en 2018 et à Laval voici deux semaines, Julien Degoutte visera la passe de deux.

Envie de Formule 20.000 ? Il est possible de louer un ensemble complet pour participer aux courses, avec ou sans assistance. Contacter l’agence promotrice pour plus d’infos.

Communiqué Formule 20.000 / Photos signées CP Photo sauf photo Thierry Jourda: Yohann Hyron et photos Thomas Laurent: DR