CHAMPIONNAT DU MONDE FIA KARTING – KZ – LONATO – Jérémy Iglesias, 1er Champion du Monde KZ de l’histoire du karting français

image_pdfimage_print

Ancien membre de l’Équipe de France FFSA Karting, Jérémy Iglesias est devenu le 9e pilote Tricolore à inscrire son nom en lettres d’or au palmarès du Championnat du Monde de Karting. Il est surtout le tout premier à réaliser cet exploit en KZ.

Pour Jérémy Iglesias, c’est un rêve qui devient réalité. Désormais âgé de 33 ans, le Français n’a jamais renoncé à son vœu le plus cher, celui de remporter cette prestigieuse compétition. Peut-être plus que jamais en ce dimanche 4 octobre 2020, Jérémy a cru en ses chances. Tout a commencé par un excellent quatrième temps aux essais chronométrés dans des conditions pluvieuses. Puis, le sportif de haut niveau s’est particulièrement appliqué dans toutes les phases de départ à chacune de ses manches, tout en se montrant incisif lors des débuts de course, souvent si importants ! Le samedi, il terminait une première fois 3e en pneus pluie, puis à nouveau 3e, mais en slicks.

Jérémy a saisi sa chance

« Dès mon réveil le dimanche matin, je me suis dit qu’il ne fallait pas que je laisse passer ma chance cette année », a avoué Jérémy. « J’ai déjà terminé deux fois deuxième de la Coupe du Monde et trois fois vice-Champion d’Europe, sans pouvoir gravir la dernière marche. Par le passé, j’ai aussi gagné la Winter Cup sur ce circuit de Lonato, devant tous mes adversaires habituels du KZ (125cc à boîte de vitesses). Je savais donc que la victoire était possible. On m’a parfois reproché d’avoir manqué d’agressivité dans les moments importants. Mais le niveau est tellement élevé dans cette catégorie, qu’il est toujours extrêmement difficile de se retrouver en position de gagner une telle course. Dès que l’on entre en piste, il ne faut pas commettre la moindre erreur. »

« Tout le monde travaille dur durant toute l’année pour remporter le Championnat du Monde. C’est “la” course à ne pas manquer. Cette fois, le matériel était parfait, l’équipe extrêmement motivée, mon châssis Formula K parfaitement adapté aux conditions et les moteurs TM de Cédric Sport Motors “avioniques” ! Dans ma tête, mon objectif était clair: gagner ! J’en profite pour remercier Cédric Goudant, je suis d’autant plus fier de gagner avec un motoriste français. »

Un triomphe après une finale maîtrisée de A à Z

La dernière manche du dimanche matin a également agi comme un détonateur pour Jérémy Iglesias, qui s’imposait après un départ magistral de la 4e à la 1re place ! Le Français est arrivé en pleine confiance sur la grille de départ de la finale, avec un alignement de planètes favorables à ce moment de la compétition. Le tenant du titre Marijn Kremers s’est avéré son plus dangereux rival. Mais à un des moments clés de la course, Jérémy Iglesias a réalisé un important dépassement sur le pilote néerlandais, avant de lui résister avec une époustouflante détermination.

Après 25 tours et 30 km d’efforts, le Français coupait la ligne d’arrivée en Champion du Monde. Pour ce pilote originaire de Marignane, à deux pas de la cité phocéenne, la Marseillaise pouvait résonner dans l’enceinte du South Garda Karting pour célébrer cette victoire. « De nombreuses pensées m’ont traversé l’esprit sur la plus haute marche du podium. Mes premières ont été pour ma famille, qui m’a donné cette passion pour le karting et qui m’a toujours soutenu. Toute mon équipe, mon motoriste et mes partenaires furent également d’une grande aide. Bien sûr, l’image de Jules Bianchi était bien présente ! On a partagé tant de choses ensemble… » Notamment une présence commune en Équipe de France FFSA Karting, avec un Championnat du Monde Formule A 2005 terminé en 5e position juste derrière Jules.

Champions du Monde de Karting français

Eric Gassin (Superkart, 1987)
Emmanuel Collard (Formule A, 1988)
David Terrien (Formule A, 1993)
Jean-Christophe Ravier (Formule A, 1996)
Franck Perera (Formule A, 1999)
Arnaud Kozlinski (Formule Super KF, 2009)
Victor Martins (Junior, 2016)
Victor Bernier (Junior, 2018)
Jérémy Iglesias (KZ, 2020)

Communiqué Pôle Presse FFSA / Photo KSP