LAVAL – 10 & 11 OCTOBRE 2020 – La bataille Junior de Laval a commencé

image_pdfimage_print

La 3e épreuve du Championnat de France Junior a commencé fort par de beaux affrontements lors des phases qualificatives sous le beau temps de Laval. Le tracé mayennais et son nouveau revêtement offrent un cadre sélectif et valorisant à la compétition.

La météo de Laval a fait honneur au circuit de Beausoleil pendant presque toute la journée de samedi et le tracé mayennais a permis d’assister à des affrontements spectaculaires lors de la 3e épreuve du Championnat de France Junior 2020 grâce à l’extrême proximité de performance entre les karts Exprit/Vortex/Vega mis à disposition par la FFSA Academy.

Chronos et manches étaient au programme de cette première journée de compétition et l’impatience des jeunes espoirs français était palpable dès leur entrée en piste. Visiblement l’enjeu de la saison motive les troupes à tous les niveaux. Alessandro Giusti a pris l’ascendant en décrochant la d’abord la pole position puis en s’imposant de haute lutte en manche 2 après la victoire d’Enzo Peugeot en première manche.

Des chronos serrés

Ce n’est pas la première fois cette année que les jeunes académiciens disputent les essais qualificatifs sur un rythme de course. Si cette pratique peut se comprendre pour chercher la plus grande aspiration possible, elle n’est pas nécessairement efficace dans tous les cas de figure. Alessandro Giusti réalisait assez tôt un tour de référence en 46’’015 qui résistait aux tentatives de ses rivaux. Arthur Poulain s’illustrait en 2e position à moins de 7 centièmes du poleman, Loris Cléricy prenait la 3e place à moins d’un dixième. Autres protagonistes pour le titre, Enzo Peugeot et Elliott Vayron ne terminaient pas bien loin dans le top 5.

La 1re manche pour Peugeot

Il partait pourtant depuis l’extérieur de la 2e ligne, mais Enzo Peugeot n’a pas mis longtemps pour prendre les commandes de la première manche qualificative. Alessandro Giusti revenait ensuite dans son sillage, mais ne parvenait jamais à trouver l’ouverture. Pendant ce temps, Gaspard Simon effectuait une solide prestation pour regagner 3 places et terminer au 3e rang. Elliott Vayron remontait en 4e position après un début de course compliqué tandis que Loris Cléricy prenait la 5e place. Classé 9e, Romain Andriolo était crédité du meilleur tour.

Giusti sur le fil dans la manche 2 Junior

Enzo Peugeot s’était échappé en tête lors de la 2e manche qualificative, mais Alessandro Giusti réduisait progressivement l’écart d’une seconde et prenait les commandes au 10e passage. Elliott Vayron revenait en 3e position pour un finish très intense entre pas moins de huit pilotes. Giusti contrôlait Peugeot et s’imposait pour 31 millièmes. Auteur du meilleur tour, Vayron en profitait pour prendre la 2e position, 34 millièmes devant Peugeot. Cléricy terminait 4e, Romain Andriolo 5e position devant Simon.

Giusti en tête devant Peugeot

Alessandro Giusti a conservé l’avantage face à Enzo Peugeot pour un point. Les deux rivaux se retrouveront donc sur la première ligne de la grille de départ de la préfinale dimanche matin. Elliott Vayron s’est replacé en 3e position devant Loris Cléricy et Gaspard Simon. Romain Andriolo effectuait une belle progression de la 11e à la 5e place. Julian Bodet-Colaroff revenait de la 17e à la 8e position devant Pablo Sarrazin (+6 pl.)

Programme prévisionnel du dimanche 11 octobre
08h20 : warm-up (8’)
10h40 : préfinale
13h45 : finale et podium

Communiqué Pôle Presse FFSA / photo KSP